VISITE GUIDEE 

 

 

ll suffit de visiter un grand musée comme le Louvre, pour se rendre compte à quel point le"grand" public, toujours aussi nombreux, aime à se faire photographier devant une oeuvre emblématique.

La peinture, au sens propre du terme, fait sans aucun doute partie d'une des plus grandes traditions de toute l’histoire humaine.
Pourtant, depuis une centaine d’années, elle subit de la part de quelques intellectuels influents - et en particulier la peinture de la seconde moitié du XIXème siècle - des attaques renouvelées et impitoyables.
Ni la littérature, ni la musique, ni aucun autre domaine culturel n'a connu une telle mise à l'index. Les tableaux hier primés, appréciés par la grande majorité du public, et achetés par l'Etat se sont trouvés, après la reconnaissance de Cézanne et Picasso, remisés et complètement dévalorisés. Sort immérité et la plupart du temps injustifié.
En effet, ces tableaux qualifiés avec dédain de "pompier" font souvent preuve, non seulement de maîtrise technique, mais aussi d'imagination, de diversité, de fantaisie ; bref, de tout ce qui constitue l'essence même d'une authentique oeuvre d'art. Tous les sujets sont abordés - paysage, nu, scènes de genre et d'histoire - et à bien des égards, il ne serait pas absurde de considérer le XIXème siècle comme étant véritablement celui de l'age d'or de la peinture en France.

Painting, in the literal sense of the word, is undoubtedly one of the greatest traditions in the history of mankind. Yet, it has been attacked for the past hundred years by a few influential intellectuals. This is especially true of the late 1800s when painting was under renewed ruthless attacks.
Neither literature nor music have been subjected to such blacklisting. Pictures that were formerly prized and appreciated by the vast majority of the public, paintings that used to be bought by the State, were completely ignored and devalued after Picasso and Cézanne gained world-wide recognition. That was an undeserved and, in most cases, an unjustified fate.
Indeed these paintings, disdainfully described as "pompier", not only show technical mastery but also reflect imagination, diversity, fantasy and are living proof of what constitutes the quintessential aspect of a work of art.
All kinds of subjects are dealt with in those paintings - landscapes, nude studies, genre scenes and historic ones - so that in many respects it would not be absurd to declare the XIXth century the real golden age of French painting.

 

Mourning
Format (cm) : 55 X 46

 Fife Player
Format (cm) : 55 X 46

 

Hals (close up / détail)
Format (cm) : 55 X 46

Poussin
Format (cm) : 55 X 46

 

Candle Light
Format (cm) : 55 X 46

Last Supper
Format (cm) : 55 X 46

 


 

 

 

marc-verat@wanadoo.fr